C’est toujours la faute au « temps »

Nous croyons toujours  » à tort », que nous sommes obligés de courir après le temps afin de nous sentir vivants.

Chaque jour, nous entendons autour de nous des expressions liées au temps.

  • Je n’ai pas le temps, on verra ça plus tard !
  • Si seulement j’avais plus de temps . . .
  • Le temps passe trop vite !
  • Le temps nous dira…
  • J’ai le temps long.
  • Je n’ai le temps pour rien !
  • Je dois me prendre le temps…
  • … e.t.c.

 » Qu’est-ce que le temps ? » Voilà un sujet assez délicat et complexe que je ne compte pas approfondir aujourd’hui. Ce domaine n’étant pas le mien.

Ce qui me semble pourtant évident, c’est que toutes ces expressions résonnent de façon négative en nous et propagent cette négativité dans notre entourage. Le négatif attirant le négatif, il faut donc essayer d’éviter ce langage.

Ce que je remarque, c’est que le temps est considéré comme étant notre ami dans la jeunesse et notre ennemi dans la vieillesse. C’est une sorte de trésor que nous voudrions pouvoir retenir éternellement. Une raison de suivre le mouvement ou encore, un fil conducteur.

Baudelaire avait d’ailleurs donné le titre de « L’Ennemi » à un de ses poèmes. Cet ennemi en question était justement le temps. Certes, il peut être considéré comme étant notre ennemi parce qu’il emporte tout sur son passage ( jeunesse, bons moments, vie), un vrai destruction de l’individu.

Mais pourquoi éprouve-t-on le sentiment qu’il nous échappe, nous rend impuissant ou nous détruit ? Peut-on communiquer autrement et se sentir libéré de son emprise ?

Oui, mais ce n’est pas chose facile. En fait, c’est la façon dont chaque personne vit ce rapport avec le temps qui détermine son influence sur son bien-être. Cette influence, passe évidemment aussi par la façon dont cette personne va communiquer.

Souvent, l’humain fait une fixation sur le temps et l’utilise comme excuse pour pouvoir se cacher derrière cet élément et ne pas devoir s’affronter lui-même. En quelque sorte, il civilise le temps et lui donne plus d’importance qu’à sa propre personne, ou sa vie. Cela se reflète dans sa manière de s’exprimer également.

Étonnant, non?

J’ai envie de dire que c’est comme… avec la religion ou les médias finalement.

On vit dans une ère où l’individu se perd. Il s’oublie complétement, en laissant tous ces éléments puissants et toxiques le guider. Oui, mais vers quoi ?

N’est-ce pas un piège de se donner ainsi au  » virtuel ou l’invisible  » ?

Une amie m’a dit un jour:  » le temps est un concept « . Plus j’avance dans ma vie, et plus je me rend compte qu’elle n’avait pas tort. Elle avait déjà réussie à déterminer la valeur du temps et les inconvénients dramatiques pour son bien-être, liés à cet attachement au temps.

La communication joue un rôle important dans notre quotidien, donc si le temps vous fait tellement peur et que vous vous sentez vivre en fonction de celui-ci, pourquoi dans ce cas-là l’évoquer à tout moment? – Ne tentez pas le diable!

Au lieu de mentir à vous-même, optez pour une communication positive et surtout alignée à votre corps et votre esprit.

Lorsque vous êtes dans une situation inconfortable et n’éprouvez pas l’envie de faire quelque chose, plutôt que de dire  » je n’ai pas le temps, je regarde ça plus tard… », parlez avec franchise et dites  » Je suis navré, mais je vais m’abstenir de faire cela maintenant. Tentez votre chance ailleurs!  »

Si quelque chose ou l’attitude d’une personne vous chagrine, exprimez ce que vous ressentez. Écouter sa voix intérieur, ce n’est pas de la méchanceté ou de l’arrogance, c’est plutôt de la franchise et du respect de soi.

Si dès le départ vous sentez qu’une action ne va pas vous apporter une satisfaction personnelle, ne vous infligez pas cela !  Exprimez ce manque d’envie ou de besoin de réaliser la tache et ayez le courage de vous protéger. Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est le respect de soi.

La vie est bien trop courte pour attendre et laisser le temps choisir à notre place.

Mon conseil:  » Apprenez à parler et à réagir non pas en fonction du temps, mais en fonction de votre coeur. Écoutez-le, vivez pleinement chaque instant de votre vie et laissez le temps tranquillement là où il se cache. »

 

 

 

Avoir une « zen attitude » au quotidien!

zenLe terme “zen” vient du mot chinois “chan”, qui signifie “méditation”, c’est une philosophie, une façon plus approfondie de voir les choses, un véritable art de vivre.

Être zen, c’est avoir l’esprit en paix.

Pas besoin de croire en un dieu quelconque. Chaque personne peut se relaxer et se retrouver avec elle-même à tout moment. Cultiver la zen attitude, c’est aussi acquérir une dimension spirituelle, car c’est entrer en contact avec soi, au plus profond de soi-même. C’est vivre en portant un regard plus sincère envers la vie, la nature et tout ce qui nous entoure.

Le but de la méditation est de connaître et comprendre qui l’on est réellement, en respectant et aimant pleinement ce que l’on est et ce que l’on fait dans l’instant présent.

Nous passons 90% de notre vie à nous inquiéter pour le futur ou à penser au passé.

Ne pas vivre dans l’instant présent, c’est donc tout simplement vivre dans une illusion! Autrement dit, voilà une belle motivation pour vouloir vivre dans le présent tant il parait évident que ce n’est pas en se réfugiant dans un monde d’illusions que l’on pourra avoir une vie heureuse et épanouie.

Toutes ces pensées que l’on peut avoir et qui sont soit des regrets vis-à-vis du passé soit une peur de l’inconnue par rapport au futur sont dirigées vers des événements sur lesquels nous n’avons aucune influence. Par conséquent, elles sont génératrices de stress et d’émotions négatives. A l’opposée, en vivant l’instant présent, nous pourrions éviter tout ce stress et ces sentiments négatifs, et lorsque l’on connait les effets négatifs du stress sur notre organisme et notre santé nous devrions avoir peur de certaines de nos pensées. Alors qu’une attention sans jugement, instant après instant, peut être un antidote puissant à l’anxiété, la peur et la dépression.

Alors, on attend quoi pour s’y mettre ?

Quelques habitudes à prendre au quotidien pour être zen:

  • Prendre du recul et relativiser la situation: Il faut arrêter de donner trop d’importance aux choses qui n’en valent pas la peine en évitant ainsi de se prendre la tête pour peu de chose. Exemple: S’il vous arrive de fermer la porte d’entrée en oubliant les clefs à l’intérieur de la maison, ne commencez pas à appeler tous vos contacts, à sonner chez les voisins du quartier ou à crier dans votre voiture en vous disant « Bon sang, que je suis bête! Qu’est-ce que je fais maintenant?« , dites-vous simplement que la vie continue, restez calme, souriez, regardez la situation avec légèreté! Solution: Prendre tranquillement son portable et contacter un serrurier, nul besoin de gâcher toute votre journée à cause de ce petit incident et de stresser les autres qui n’y peuvent rien ! 😉
  • Contrôler ses émotions grâce au rire: Prendre à contrepied une émotion négative en agissant à l’inverse de votre réaction habituelle à son égard est également un bon remède contre le stress. Essayez de vous forcer à rire, peu à peu vous rirez de bon cœur, à avoir mal au ventre. 😀 Après cela vous vous sentirez détendu et libéré.
  • S’offrir un moment de détente chaque jour: Rien de tel pour se retrouver avec soi-même, le bain chaud! Un bain chaud avec des sels de bain ou des huiles essentielles vous aideront à vous relaxer et à oublier le gris de l’hiver ou une longue journée de travail.
  • Un massage des mains: Offrez-vous tous les jours un massage des mains avec une crème appropriée, une sensation de bien-être est vite ressentie. Pensez à appuyer longuement et doucement sur le pouce qui correspond à votre colonne vertébrale. De plus, vous pouvez le faire n’importe où et à tout moment de la journée !
  • Porter son regard vers l’avant et sans rancunes: Ne vous éternisez sur rien de déplaisant. Réglez les malentendus, faites le point au plus vite, et passez à autre chose. Cette attitude aide à avancer et à se sentir mieux rapidement.

Si vous vous concentrez davantage sur VOUS-MÊME et votre façon de voir les choses en adoptant la zen attitude en toutes circonstances, votre santé morale et physique seront en totale harmonie et vous vous sentirez plus calme, en paix avec vous-même et le monde qui vous entoure.

Et pour vous aider à rester zen pensez aussi à faire une petite cure de magnésium et vitamines B de temps en temps, c’est un petit plus important.

Au lieu de SUBIR la situation, tentes d’en prendre le CONTRÔLE !         – Silvia

 

Nous avons des problèmes de couple, mais vous n’êtes pas sexologue!

Le sexologue est un spécialiste du sexe. Le plus souvent, les problèmes de couple ne sont pas principalement d’origine sexuelle, mais proviennent d’un manque de dialogue, ou de non-dits, voir d’incompatibilité d’intérêts.

Le coach de vie peut venir en aide au couple afin de renouer le dialogue et ouvrir les yeux sur des points importants de la personnalité de chacun.

Il accompagne le couple en essayant de réduire le plus possible les conflits et les situations néfastes pour le cocon familial, surtout s’il s’agit d’un couple ayant des enfants.

Grâce à l’écoute, l’analyse et certaines techniques de coaching, le coach de vie donnera toutes les clefs au deux personnes pour comprendre leurs divergences et travaillera selon les besoins du couple pour vite reprendre une vie commune ou prendre d’autres décisions importantes afin de débloquer la situation.

Ta douleur d’hier, est ta force d’aujourd’hui.

« Donnez un sens à votre existence avec plus de simplicité et de bien-être »

Dès notre naissance nous sommes conditionnés par les attentes de notre entourage. Notre éducation et le regard de nos parents, même bienveillant, nous poussent souvent sur un chemin qui n’est pas le notre.

Nous mettons du temps à nous en apercevoir, souvent dans la douleur et l’incompréhension de ce qui nous arrive, voir la maladie.

J’entends souvent les phrases suivantes:

 » La vie est dure de nos jours! » –  » De toute façon on finira tous par mourir! » –  » C’est compliqué la vie, je n’ai pas de chance! » …….

Mais avant la « fin » ou la « mort » , il y a la VIE, non ?  Donc la question est de savoir « quel sens voulez-vous donner à votre vie ?« .

L’accompagnement que je propose vous permettra :

puceD’aller vers plus de simplicité, plus d’Amour,
puceDe sortir des « clichés » et du cercle négatif que vous vous êtes construit,
puceDe comprendre ce qui se joue pour vous et dans vos relations,
puceD’être dans la lumière : de rayonner avec le coeur et non briller avec le mental,
puceDe vous inscrire dans un schéma plus vaste,
puceDe donner du sens à votre vie,
puceD’avancer en terme de développement personnel,
puceDe vous positionner sur Votre chemin de vie.

Alors , pourquoi attendre ? Ensemble, nous y arriverons.

La victoire sur SOI est la plus grande des victoires.

Platon