Un chagrin d’amour, ça se soigne….

Je vous rassure, tout le monde a subit se sort au moins une fois dans sa vie.

Lors d’une rupture amoureuse, de nombreux symptômes ressemblent à ceux d’une dépression.

Plutôt que d’utiliser le mot dépression, je dirais plutôt déprime d’amour.

Nous ne sommes pas dans une pathologie médicale mais dans un état lié à la rupture d’un amour, d’une relation, d’espoirs de vie heureuse à 2.

Cet état est déprimant et les symptômes qui s’y rattachent vous font penser à une dépression nerveuse tellement c’est souffrant.

Voici quelques conseils pour vaincre la déprime amoureuse:
  • Faire face et accepter

Vous vous dites peut être qu’il vous faut éprouver le moins de souffrance possible. Certes, dans l’absolu, ce serait idéal ! Vous aimeriez tout contrôler, maitriser, décider… mais votre souffrance et vos pensées viennent tout chambouler.

Refuser de faire place à la souffrance et à la peine est contre productif.

Lâchez prise !

Vous risquez ainsi de vous déconnecter de vous même. Pour s’en sortir, il est préférable d’accepter de faire face à cette souffrance qui vous tenaille et « faire son deuil ».

Inutile de se créer mille scénarios du style « si j’avais fait ceci ou cela »  » si elle m’avait dit » « si… SI…SI… notre vie pourrait être pleine de « si » et à un moment, en temps réel, il est certainement moins douloureux de se dire « j‘ai fait ce que j’ai pu avec qui je suis »!

On ne revient pas sur le passé, le présent est à vivre et l’avenir vous regarde.

Une nouvelle porte est déjà en train de s’ouvrir, alors détournez votre regard du passé et regardez devant vous.

lachez

  • Gérer les émotions négatives

Les émotions négatives comme la colère, la tristesse peuvent se gérer. Essayez surtout de ne pas les alimenter ou les entretenir.  Pour cela, apprenez à être conscient de l’émotion éprouvée.  Si vous êtes en colère, ce n’est pas forcément malsain. C’est le résultat de ce que nous ressentons à un moment donné.

Il faut accueillir la partie de soi qui souffre avec compassion, indulgence, bienveillance, gentillesse et amour. Ce n’est pas en « refoulant » que vous avancerez mais plutôt en vous disant « aujourd’hui, rien qu’à penser à cela, ça me met en colère.. » . Une fois que cette colère sera évacuée, vous ne reviendrez plus dessus, votre pensée « négative » aura pu s’exprimer. Inutile d’en rajouter en la niant et penser que rien n’est hasard! Le hasard n’existe pas et les choses arrivent pour des raisons bien précises, chose que vous finirez par comprendre à un moment ultérieure.

  • Remplacer les pensées négatives

Les pensées négatives tournent en boucle dans votre tête.

Tout cela vous conditionne négativement et nuit à votre guérison. Le sommeil est perturbé, le stress et l’angoisse s’installent, vous n’avez plus d’appétit, bref….vous vous laissez aller.

Confrontez vos pensées  en  vous prouvant qu’elles sont fausses et les remplacer par des pensées plus positives, constructives et surtout aidantes.  Restez attentif à ce qui se passe autour de vous: par exemple: le sourire d’un enfant, le soleil qui brille, le collègue de travail qui vous a préparé un café, la voisine qui vous salue tous les matins …

Avoirr sans cesse les mêmes pensées, négatives de surcroit, vous empêche de vous recentrer sur vous et de garder une part d’objectivité. Certes, il y a le mauvais mais il y a aussi le bon. Le voyez vous encore ??

  • Apprendre à se réconforter

Toujours dans le but d’éviter la « dépression » amoureuse, il est important d’apprendre à se réconforter soi-même.

Imaginez la partie blessée de vous, celle qui souffre et qui vit toutes ces émotions comme un enfant de 3 ans. Si vous croisiez cet enfant en pleurs dans la rue, passeriez-vous votre chemin en l’ignorant?

Bien sûr que non. Vous lui demanderiez pourquoi il pleure et vous feriez en sorte de le réconforter et de l’aider à trouver sa maman.

Eh bien, c’est simple, vous devez faire la même chose avec vous-même.

Vous êtes votre propre parent.  L’enfant qui pleure en vous a besoin d’être consolé.

Pensez à votre bien-être afin de vous préserver. Aimez-vous ! 

  • Prendre soin de soi

Votre estime de vous en a pris un coup, à plus forte raison si vous considérez votre rupture comme un abandon ou une défaite.

Pensez à vous, à vous reconstruire, à vous donner des joies, des plaisirs. Ne vous isolez pas et forcez-vous à passer du temps avec des amis ou membres de la famille. (Si vous avez des enfants, ceux-ci vous apporterons du réconfort et une énergie positive qui vous propulsera vers l’avant.)

Chaque être humain mérite le bonheur et un chagrin, n’est pas la fin. Voyez cette situation comme un tremplin pour un changement de vie.

Commencez donc aujourd’hui à donner un vrai sens à votre vie, celui qui vous tient le plus à coeur.

Pendant toutes ces années en couple, peut être vous êtes vous oublié ? Il est temps maintenant de reprendre la relation avec vous même et de vous mettre au centre de votre vie.

Petit à petit, votre chagrin va s’estomper…

Chaque chose en son temps. Ne vous préoccupez pas des réflexions que l’on pourrait vous faire « un de perdu 10 de retrouvé » « t’inquiète, tu vas vite te retrouver quelqu’un d’autre » « je ne vois pas pourquoi tu pleures après cette nana qui ne t’a pas rendu heureux »..

Les gens sont toujours d’excellents juges pour les autres moins pour eux mêmes !

En tout cas, il n’y a que vous pour connaitre, comprendre et accepter votre douleur. Certes, un coach peut vous aider à ne pas surmonter cela seul, mais les décisions resteront toujours les vôtres !

Cette étape de votre vie est passagère à condition bien-sûr que vous vouliez bien accepter la situation et vous vous donnez les moyens d’aller de l’avant.

Un jour, quelqu’un va entrer dans votre VIE et vous fera réaliser pourquoi ça n’a jamais marché avec quelqu’un d’autre !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s